Le quarteron tartuffe

Éleuthère
Catégorie
Information générale

Sommaire

Charles-Henri Gallois a parlé charabia contre Fabien Semat et nié sans vergogne avoir engagé un putsch contre François Asselineau, malgré une preuve incontestable.
____

La citation de Victor Hugo, extraite du poème intitulé Stella, est un appel à tous les adhérents de l’Upr pour qu’ils réagissent face au putsch ignoble monté contre Monsieur Asselineau. Il est, en effet, à craindre que la tartufferie détourne de notre mouvement certains adhérents abusés, eux qui se sont engagés dans nos rangs, d’abord et avant tout pour la rectitude morale de Monsieur Asselineau et pour la perspicacité de ses vues. Perdre des gens qui ont un grand sens moral est fort dommageable. Voilà pourquoi il est nécessaire de diffuser tous les articles signés Éleuthère, non pour la gloire du rédacteur qui s’efface derrière des vérités, mais pour le triomphe de la vérité et de la justice. De la sorte, nous préserverons du péril la cause pour laquelle nous nous battons, à savoir le Frexit.

Il y a lieu de porter plusieurs accusations fondées contre ce quarteron, mais à chaque jour suffit sa peine.

Charles-Henri Gallois fait partie sans conteste possible de ce quarteron tartuffe. On se gardera bien de porter un jugement global sur la personne. On se bornera simplement à juger une seule phrase qu’il a émise contre Fabien Semat et qui accable son auteur.

La voici : « L’idée n’a jamais été de tuer FA politiquement ou de faire un putsch mais de sauver l’honneur de l’UPR. Tu adores te donner le beau rôle quitte à avoir de grosses largesses avec la réalité ».

Un rappel : le troisième article « Une vidéo de Fabien Semat », publié sur upr51.fr apporte des éclaircissements. Ceux d’entre vous qui ont lu les commentaires sous la vidéo Youtube ont constaté qu’une écrasante majorité jugeait fort honnête et courageux Fabien Semat.

Ceci dit, examinons d’abord la phrase du point de vue de la langue française. A la lumière du TLFi que chacun peut consulter gratuitement sur Internet, sous le mot largesse, il pourra conclure que ce prétendu magicien en langue française parle un charabia manifeste, puisque l’expression « avoir de grosses largesses avec la réalité » n’a aucun sens. Du coup, l’accusation malveillante contre Fabien Semat tombe, et tombe en même temps l’admiration béate pour qui parle le volapuk.

Venons-en à Tartuffe.

Tartuffe se défend d’avoir voulu faire un putsch. Le malheur pour lui, c’est qu’existe un enregistrement incontournable, prudemment conservée, et qui prouve que c’est bien le mot putsch qui a été utilisé. 

Pourquoi donc ce quarteron pousse des cris d’orfraie contre cette qualification qu’ils ont eux-mêmes faite. Ils la trouvent certainement déshonorante. Elle l’est, et, ayant ainsi qualifié leur propre action, ils se sont eux-mêmes déshonorés.

Comme le dit le TLFi, un putsch est un soulèvement opéré par un clan militaire ou un groupe politique armé pour s’emparer du pouvoir par la force.

Là encore, ils ne savent pas qualifier leur propre action. A moins qu’ils constituent un groupe politique armé pour s’emparer du pouvoir par la force, ce terme est impropre et son usage ici révèle une ignorance inquiétante de notre belle langue nationale.

Voyons, ils agissent, non la kalachnikov à la main, mais, à la bouche, les armes du mensonge, de la tartufferie et de la calomnie.

Et après tout cela, il ose déclarer sans vergogne qu’ils agissent « pour sauver l’honneur de l’UPR ». Comme si leur turpitude pouvait préserver l’honneur de notre mouvement ! 

Éleuthère

Commentaires

Soumis par Damour Yves (non vérifié) le mer 13/05/2020 - 06:32

Permalien

Adhérents n° G795I et E727X , depuis quelques jours nous essayons, en vain, de collecter des informations sur ce qui s'est passé à l'UPR et voilà que, à ma grande surprise et tout à fait par hasard, je découvre ce matin qu'il existerait d'autres médias, dont upr51.fr, en lien avec l'UPR, mais tenus dans le secret vis-àvis des adhérents.
Dans ces conditions il ne faudra pas s'étonner que l'on fasse partie de ceux-là : "craindre que la tartufferie détourne de notre mouvement certains adhérents abusés, eux qui se sont engagés dans nos rangs, d’abord et avant tout pour la rectitude morale de Monsieur Asselineau et pour la perspicacité de ses vues. Perdre des gens qui ont un grand sens moral est fort dommageable."
Je ne sais pas quelle importance cela peut avoir pour ceux qui sont supposés être du "bon côté", mais, pour l'instant, les seules informations qu'on ait eu à ce sujet ce sont les articles des journaux ainsi qu'un courriel du délégué régional UPR PACA qui, de par son contenu, semble positionner son auteur dans le camp des insurgés.
Ce ne serait pas une mauvaise idée que toutes les publications en lien avec l'UPR soient accessibles à l'ensemble des adhérents.

Soumis par Éleuthère le jeu 14/05/2020 - 09:49

En réponse à par Damour Yves (non vérifié)

Permalien

Je prends votre commentaire très au sérieux, car, d'abord, vous faites partie à n'en pas douter des gens qui ont un grand sens moral, ensuite, vous recherchez la vérité.J'apporte ici des informations de nature à vous éclairer.

Notre délégué régional a créé le site upr51.fr pour les adhérents de la Marne. Quant à moi, je ne suis qu'un simple adhérent marnais qui, tout comme vous, recherche la vérité sur cette affaire ténébreuse.J'ai donc demandé à publier des articles sur ce site et le délégué régional, aussi soucieux que nous de connaître la vérité, a accepté. Ce site n'est donc pas un site annexe du Bureau National.

Je suis un idéaliste qui, depuis sa jeunesse, combat pour le triomphe de la vérité et de la justice, mu par une foi ardente. Je ne juge pas les hommes, mais j'examine leurs propos pour savoir s'ils sont vrais, en m'appuyant toujours sur des preuves incontestables.Vous savez bien que combattre, c'est combattre pour quelqu'un ou quelque chose contre quelqu'un ou quelque chose.

Aussi, en  lisant mes modestes articles, vous êtes sûr de ne pas être abusé.

Pour finir, permettez-moi de vous exhorter à rester à l'UPR pour contribuer au triomphe du Frexit. Eleuthère

Soumis par Coucou (non vérifié) le mer 13/05/2020 - 11:36

Permalien

Ce texte est du n'importe quoi...
Vous accusez les autres d'avoir aucun argument et vous même accusez sans argument, et vous même utilisez du charabia hors-sujet et à côté de la plaque en utilisant le tlfi ou en citant Victor Hugo...

Soumis par Clement laffon (non vérifié) le mer 13/05/2020 - 18:02

Permalien

Bonjour co adherents de l'upr.
Ce petit message pour vous informer que je suis la cible, de façon synchrone avec l'affaire de la caballe interne a l'upr de ces derniers jours, d'une fzusse annonce postée sur le bon pour laquelle trois correspondants telephoniques, aux numeros differents, mais partageant la concordance du fait que chacun de ces trois numeros expriment le meme repondeur du type "la messagerie vocale de votre correspondant contient déjà trop de messages" lorsque j'enquete personnellement dans le czdre de l'instruction du dossier de plzinte aupres de l'organisme de lutte contre la cyber malveillance, saise, avec laquelle je suis en relation.
Outre le fait que cette fausse annonce emploie mon numero de telephone mobile, et semble faire echo aux pratiques d'anciennes relations personnelles avec qui je suis aujourd'hui au grand jour en conflit ouvert suite a leur confession personnelle d'avoir sciemment choisi d'appartenir a une maçonerie douteuse avec des reseaux chiliens se vantant d'etre en relation avec des personnes au patronyme de pinochet,
Je vous contacte car le prenom employé pour cette escroquerie dont le ciblage ne fait a lon sens, aucun doute, est....charles henri...

De plus, lorsque j'ecoute vos differentes videos sur le sujet, il l'apparait qu'un detail me frappe : le fait qu'une des interessées aie annoncé minimiser les actes reprehensibles dont vous parlez a cette soirée, de retourner rejojndre son compagnon en amerique latine.
Il est possible que nos inforlations se recoupent, je lutte activement contre des reseaux mafieux en connection avec les reseaux socialistes de l'université de la rochelle mais egallement avec kes sous marins d'extreme droite gravitant entre la mairie de la ville de royan et potentiellement de bordeaux.

Bien a vous, courage.

Oui, étrange me semble votre commentaire. Si j'ai bien compris, vous avez engagé un combat contre des forces souterraines dont je n'ai pas à me mêler.

Vous faites allusion à un Charles-Henri , suivi de point de suspension qui serait lié à une escroquerie. Je ne sais rien de tout cela.

Permettez-moi de vous donner un conseil : contre de telles forces, il faut user de la prudence du serpent, comme on disait jadis, et bien peser les termes de vos écrits. Bon courage