Reims : le maire UPR rétablira la liberté d'expression des associations et des citoyens

Guillaume PRIN
Catégorie
Information locale

Pour assurer la liberté d’expression, chaque commune a l'obligation de mettre gratuitement à disposition des surfaces d’affichage libre réservées aux individus pour l’affichage d’opinions et aux associations sans but lucratif pour l’affichage de leurs activités. Or, à Reims, cette liberté fondamentale est entravée, au moins deux jours par semaine, par des colleurs professionnels, qui profitent abusivement du libre accès aux colonnes d’affichage pour y apposer des publicités commerciales. 
 
Cet affichage sauvage régulier, réalisé sans l’autorisation écrite du propriétaire de l’emplacement, devrait être financièrement sanctionné par le maire, mais les principaux bénéficiaires de cet accaparement sont des salles de spectacles, qui bénéficient de subventions publiques, notamment utilisées pour financer ce type de campagnes commerciales illégales. Il semblerait que les salles de spectacles soient ainsi dispensés de verser taxes ou redevances publicitaires, et ceci au détriment de la libre expression des citoyens. 
 
Malgré les dérobades méprisantes de Monsieur Arnaud Robinet aux courriers que l'UPR lui a adressés pour l’informer 
depuis 2018 de la situation, il a été contraint de réagir officiellement, lors du conseil municipal du 4 février 2019, au cours duquel il a reconnu l'existence de ce problème et promis de faire examiner la situation par ses services. Pourtant,depuis ce conseil municipal, la situation sur le terrain reste inchangée. Ainsi, par son inaction, le maire montre son refus d’appliquer la loi qui protège la liberté d’expression des citoyens. 
 
Pour rétablir une saine liberté d'expression, notre liste propose aux Rémois d'élire un maire qui s'engage à respecter la loi. Il commencera par informer correctement la population, notamment, sur son site internet de l'usage des surfaces d'affichage libre, tout en menaçant de lourdes sanctions financières l'affichage commercial. Nous publierons aussi le positionnement réel des surfaces d'affichage libre. Par ailleurs, nous créerons de nouveaux emplacements pour compenser la suppression de la dizaine supprimée aux cours des dernières années. Au sein de la métropole, nous inciterons les autres maires à installer dans leur commune les emplacements nécessaires à la libre expression. 
 
Pourquoi les partis politiques de la commune sont restés muets pendant tant d'années sur cette question ? Et maintenant, que proposent les autres candidats pour résoudre cette injustice flagrante qui prive d'expression des associations sans but lucratif et des citoyens ? 
 
Rappelons que notre liste « l'union des Rémois pour rétablir la démocratie » vise à rassembler au-delà des clivages partisans, sectaires et stériles, pour faire émerger une bien meilleure façon de penser la politique et de la pratiquer. 
 
Pour soutenir notre liste ou simplement nous solliciter, envoyez nous un message à delegation_51@upr.fr

 

Contacts pour la presse :

  • Guillaume PRIN (responsable des questions sur l'affichage libre, responsable régional UPR et candidat à Reims)
    • guillaume.prin@upr.fr
  • Yohan DECAUX (tête de liste à Reims et responsable départemental)
    • delegation_51@upr.fr